Vandalisme dans les sentiers

Actualités, Loisirs, culture et vie communautaire

Grabuge, vandalisme, coupe de bois illégale, intimidation, vol de matériel; l’aménagement des sentiers multifonctionnels se bute à un manque de civisme à Saint-Félix-de-Valois. « Nous nous attendions à une période d’adaptation durant laquelle des véhicules à moteur continueraient d’utiliser les sentiers de la sablière. Par contre l’attitude et les comportements d’une minorité d’entre eux ne sont tout simplement pas acceptables », mentionne Audrey Boisjoly, mairesse de la Municipalité. « C’est désolant de voir que les gens sont irrespectueux, ajoute-t-elle. C’est du vandalisme! »

Vandalisme sentiers

La Municipalité devra mettre des efforts et moyens pour s’assurer que les investissements de la communauté se matérialisent selon leur volonté. La Sûreté du Québec a été sollicitée et des mesures particulières, une règlementation adaptée, ainsi que des opérations sur le terrain sont donc priorisées pour mettre un terme à ces comportements. « Ce qui est dommage, c’est que c’est un projet qui nous a été demandé et qui est attendu », souligne la mairesse.

Un site à protéger

Ce projet vise pourtant à protéger et valoriser le terrain qui contient le site de captation des eaux de la Municipalité, source de son eau potable. Le terrain contient également plusieurs milieux humides dignes d’intérêt en plus des berges escarpées en bordure de la rivière L’Assomption qui présentent des écosystèmes forestiers très intéressants. Ces éléments renforcent le besoin de protéger et préserver cet environnement.

Un projet attendu

De plus, l’aménagement des sentiers pour la pratique du plein air (marche, ski de fond, raquette) est une demande provenant de divers exercices de consultations de la population et apparaît même dans le plan d’action de la planification stratégique. Le projet répond à ce besoin en plus de développer un site au potentiel exceptionnel.

« Le projet va vraiment permettre à la Municipalité de se doter d’une infrastructure de qualité multisport pour encourager les féliciens et féliciennes à la pratique du plein air, mais aussi pour inscrire Saint-Félix-de-Valois comme destination plein air pour les régions voisines », poursuit Mme Boisjoly.

Le projet qui est prévu en plusieurs phases pourra accueillir dès l’automne près d’une vingtaine de kilomètres de sentiers au total pour la pratique de vélo de montagne, de vélo à roue surdimensionné (fatbike), de randonnée pédestre, de ski de fond et de raquette. Le projet a vu le jour grâce à la participation de la MRC de Matawinie via le Fonds de développement des territoires – Enveloppe Pacte rural. Les travaux réalisés par la Coop Tsuga s’échelonneront jusqu’au mois d’octobre.